Si vous aimez les styles campagnards, une toiture en chaume est la couverture par excellence qui s’adapte à vos besoins. En effet, la toiture en chaume est esthétique, surprenante et surtout durable. Elle existe depuis toujours et sa beauté traverse les époques. Elle continue de plaire. Il est toutefois recommandé de bien se renseigner avant tout projet de pose de toiture en chaume. Il est important de connaître ses différentes caractéristiques et son type d’entretien. Cela vous permettra de mieux vous préparer et d’éviter les mauvaises surprises.

Toiture en chaume : c’est quoi ?

Le terme « chaume » vient du mot latin « calamus » et signifie « roseau ». Ce matériau était au départ dédié à fabriquer des couvertures de maison. La toiture en chaume est l’ancien type de toiture qui consiste à recouvrir votre toit de graminées ou de certaines plantes. Actuellement, le chaume comprend la tige de graminée, laquelle peut provenir du maïs, de l’orge, de l’avoine, du riz ou encore du sorgho. Sur le marché, vous pouvez également retrouver d’autres types de toiture en chaume qui sont fabriqués à partir de quelques espèces de plantes comme les cannes à sucre, les crételles des prés ou encore les pâturins. Mais pour la majorité, vous trouverez la paille de blé, la paille de seigle et la paille de roseau.

Quelles sont les caractéristiques principales de la toiture en chaume ?

La toiture en chaume dispose de plusieurs caractéristiques qui font ses atouts. Elle est par exemple dotée d’une esthétique exceptionnelle qui vous permet de décorer votre maison à l’ancienne et de bénéficier de son charme impressionnant. En plus, elle offre de la chaleur et du caractère à votre logement.

Le chaume est léger, c’est un excellent revêtement de toiture car il s’adapte à toutes les architectures de maisons. Il dispose aussi d’une durée de vie prolongée, environ 40 ans s’il est bien entretenu, pour protéger convenablement et durablement votre maison des différentes intempéries. La toiture en chaume est parfaitement imperméable. Elle n’attire pas non plus les rongeurs.

De par son épaisseur, la toiture en chaume offre également une isolation naturelle optimale pour votre maison. Selon les spécialistes, un chaume d’une épaisseur de 30 cm serait l’équivalent d’une laine de verre de 10 cm. C’est aussi et surtout une toiture naturelle et écologique.

Comment poser une toiture en chaume ?

Pour que votre toiture en chaume soit installée correctement, il y a des techniques précises à respecter. La plupart du temps, il est préférable de solliciter le savoir-faire et l’expertise d’un artisan professionnel dans ce domaine si vous souhaitez obtenir des résultats parfaits. En effet, le toit en chaume se pose en bottes, lesquelles seront placées et attachées à la charpente.

Avant tout, l’artisan professionnel devra poser les bottes du bas vers le faîtage en prenant soin d’orienter la panicule de ces bottes vers le haut, et aussi en privilégiant une pose à la verticale ou à l’horizontale. Ces bottes seront par la suite serrées entre des liteaux puis fixées à des tiges métalliques s’il s’agit d’une pose à l’horizontale. Pour le cas d’une position à la verticale, les bottes seront également fixées sur des liteaux mais à l’aide d’un fil galvanisé.

Comment entretenir une toiture en chaume ?

Pour prolonger la durée de vie de votre toiture en chaume et surtout garder son esthétique, il est important de l’entretenir correctement. Ce n’est que de cette manière que vous pourrez garder ses nombreuses caractéristiques avantageuses.

En effet, après un certain temps, des dépôts d’algues peuvent se présenter sur votre toit et l’empêcher de se sécher. Le chaume se ramollira ainsi plus vite. Des fois, les intempéries et les aléas climatiques peuvent également altérer l’efficacité et la beauté de votre toiture en chaume. Pour éviter ces désagréments, vous pouvez faire appel à un spécialiste de l’entretien des toitures en chaume.

Le coût de ce genre d’intervention dépendra entièrement de la surface à nettoyer, de la pente de votre toit ainsi que de la ténacité des algues, de la mousse ou des autres saletés qui s’y trouvent. Il existe différents types de contrats que vous pouvez réaliser avec le prestataire d’entretien que vous aurez trouvé. Il vous suffit de choisir celui qui vous sera le plus avantageux.