Votre habitation est en piteux état et vous cherchez un moyen moins onéreux pour la rénover. En effet, la réhabilitation d’une maison n’est pas du tout facile. Parfois on ne sait même pas par quoi ou par où commencer. Le but de cet article est de vous aider à trouver une solution pour la réalisation de votre projet.

La première chose à faire

Il faut tout d’abord que vous sachiez exactement qu’est ce que vous voulez faire. En effet, il y a différentes sortes de réhabilitations possibles. D’abord, la rénovation thermique, pour la ventilation et l’aération du logement. Ensuite, la rénovation concernant l’isolation des combles et des toitures. Puis il y a la rénovation du chauffage ou encore celle des escaliers. Ou vous voulez tout simplement tous reconstruire. Quand vous saurez précisément ce qu’il y a à réparer dans votre logement, vous pourrez enfin penser au budget nécessaire pour le travail à accomplir. Mais vous avez aussi le pouvoir de limiter vos dépenses. Vous devriez aussi déjà penser si vous voulez engager un architecte ou faire la besogne vous-même, il est inutile de dire que faire soi-même (si possible) est plus économique.

Les aides et financements possibles

Il existe plusieurs possibilités de financements pour le projet de rénovation. Il est à noter que ces subventions se portent surtout aux travaux lourds ou qui se rapportent à l’accessibilité ou l’isolation du logement. L’esthétique est donc à exclure de ces aides.

Nous allons de ce fait essayer d’énumérer les financements possibles pour rénover sa maison. Il y a donc les crédits d’impôt. Le prêt accorder par ce dernier peut atteindre les 8 000 euros par personne. Et c’est surtout pour une rénovation énergétique telle que l’achat d’un poêle ou l’isolation des murs.

On peut aussi compter sur la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) pour payer une partie de la dépense. Elle peut prêter jusqu’à couvrir 80% du budget, et le plafond est de 1067 euros. Remboursable 36 mois au maximum avec une majoration de 1% de son montant par mois. Il y a quand même des conditions à remplir pour bénéficier du prêt de la CAF. Vous êtes propriétaire ou locataire, vous êtes allocataire de la CAF, vous résider en France, et évidemment vous avez un devis détaillé avec une demande de permis de construire.

Il y a également la subvention accordée par l’agence nationale de l’habitat (ou Anah). C’est une agence qui peu débourser jusqu’à 50 000 euros à un propriétaire ou copropriétaire pour la réhabilitation d’une habitation. Cependant, ces soutiens sont soumis à des obligations qui sont les suivants. Propreté, sécurité, performance énergétique et accessibilité du logement. La maison doit au minimum avoir 15 ans et le bénéficiaire doit y vivre au moins six ans après les travaux.

Vous pouvez encore bénéficier d’un financement pour la rénovation de votre maison avec éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Quelles sont les conditions nécessaires pour pouvoir profiter de cette subvention ? Naturellement, la maison en question vous appartient et vous l’occupez en tant que résidence principale. Le bâtiment a au moins 27 ans. La suite ici