Certains d’entre vous se demandent peut-être encore qu’est ce qu’une pompe à chaleur ? Eh bien, c’est un appareil qui prélève de la chaleur dans le milieu qui nous entoure (environnement) pour chauffer notre habitation. Mais ses fonctionnalités peuvent s’inverser donc la machine peut aussi refroidir l’intérieur de notre chez-soi. Elle extrait la chaleur dans notre maison pour l’expulser dehors. Cet article vous éclairera sur le bon fonctionnement et les types de pompe à chaleur. On espère que vous y trouverez ce que vous cherchez.

Différents types de pompe à chaleur

Il existe diverses sortes de pompe à chaleur mais elles fonctionnent toutes de la même manière. Elles puisent leur énergie dans les sources naturelles. En voici quelques : il y a la pompe aérothermique air/air, qui capte l’air (extérieur et intérieur) le réchauffe et le redistribue dans la pièce. Il y a le genre géothermique qui puise son énergie dans le sol. Très efficace, ce dernier marche avec des radiateurs à basse température. Enfin, il y a le modèle hygrothermiques eau/eau. Comme on le voit dans son appellation, l’hygrothermiques eau/eau recouvre sa puissance dans la nappe phréatique. Comme la température de l’eau dans le sol reste constante, ce dernier modèle est le plus performant de tous. Il ne vous reste plus qu’à choisir. La pompe à chaleur présente des avantages tels que : la faible consommation d’énergie et le confort d’utilisation. Une pose simple, pas de rejets, un seul appareil suffit pour tous vos besoins. Mais la machine présente aussi quelques inconvénients qui ne sont pas à négliger. Le niveau du son à l’extérieur, des performances qui dépendent de la température, l’emplacement.

Mode de fonctionnement

La pompe à chaleur est assez simple mais elle peut s’adapter à différentes situations. On peut comparer son mode d’action à une bouche. Le dispositif prélève la chaleur dans l’environnement (sol, air, eau …) et la restitue à l’intérieur. La machine se compose de 4 éléments principaux : un compresseur, un évaporateur (échangeur pour capter l’énergie à l’extérieur), un condenseur (échangeur pour la restituer à l’intérieur) et d’un détendeur.

Un fluide caloporteur et la source d’énergie (terre, eau, air) entrent en contact et se transforme en gaz. Le compresseur sert à augmenter la température. L’énergie dépensée par la pompe est égale à l’électricité consommée par ce compresseur. Le gaz caloporteur est transféré à l’eau du circuit de chauffage et redevient liquide. Puis ce dernier passe par le détendeur et retourne à nouveau à l’état gazeux. En d’autres termes, l’appareil marche comme un réfrigérateur. Comme dans un frigo, un liquide frigorigène entre dans un circuit fermé et se dissout en soustrayant la chaleur qui s’y trouve. Evaporé sous forme de gaz, il est condensé et augmente en température. Ce gaz entre dans le condenseur et sa chaleur est évacuée dans l’atmosphère. Puis le gaz se refroidit et redevient liquide. Une fois passé dans le détenteur, sa température baisse encore et le cycle recommence. Maintenant vous savez comment ça fonctionne.